La Russie recrute des combattants du Hezbollah pour faire la guerre en Ukraine

La Russie recrute des combattants du Hezbollah pour faire la guerre en Ukraine

Les forces russes subissent de lourdes pertes. L’agresseur cherche donc à recruter des combattants prêts à mourir sur le sol ukrainien. 800 à 1000 chiites du Hezbollah sont recrutés par les Russes pour faire la guerre en Ukraine.  

C’est ce qu’a rapporté le Centre Kavkaz en citant le média libanais Al-Khadas.  

Les journalistes affirment que les membres du groupe Wagner sont en pourparlers avec les chiites libanais pour envoyer leurs unités militaires en Ukraine.  

Ils prévoient que 200 combattants devraient arriver à l’aéroport de Gomell, en Biélorussie, le 29 mars. Selon le contrat, ils sont payés 1500 USD pour l’embauche d’un terroriste du Hezbollah par mois.

En outre, le “Hezbollah” et l’Iran pourraient obtenir des préférences sur de gros contrats.

Juste après cette réunion, le “Hezbollah” a ouvert des centres de recrutement dans les villes syriennes de Quseir, Aleppo, Yabrud et Sayyida-Zeynab, ainsi que dans la banlieue sud de Beyrouth au Liban, qui se trouve être sous le contrôle de ce groupe chiite pro-iranien.

Les journalistes notent qu’auparavant, le chef du “Hezbollah” Hasan Nasralla a nié “toute possibilité d’implication dans la guerre en Ukraine”. Cependant, en réalité, la campagne de recrutement bat son plein.

Plusieurs médias occidentaux ont également déclaré que le régime d’Assad avait promis à la Russie ses troupes pour la guerre en Ukraine. Malgré cela, ils n’ont pas encore tenu leur promesse. La Direction principale du renseignement du ministère de la Défense de l’Ukraine dispose actuellement de ces informations.

Pour l’instant, Moscou redéploie d’urgence ses troupes en Ukraine depuis des bases militaires situées hors de Russie. Actuellement, nous avons connaissance des troupes retirées des bases du Tadjikistan, du Karabakh, d’Abkhazie et de Tskhinvali.

L’Azerbaïdjan a instantanément profité de la situation et s’est emparé d’un certain nombre de hauteurs détenues illégalement par les forces militaires arméniennes sous la “couverture” des prétendues “forces de maintien de la paix” russes.

Selon des sources locales, la 102e base militaire de Gyumri, en Arménie, est en fait vide.

Certains messages sur les médias sociaux indiquent que les forces militaires géorgiennes sont prêtes à “libérer l’Abkhazie”. Ces informations ont commencé à arriver après que l’on ait appris que des troupes russes avaient été transférées en Ukraine depuis l’Ossétie du Sud (la 4e base militaire) et l’Abkhazie (la 7e base militaire).

Les observateurs affirment que Poutine rassemble toutes ses réserves pour tenter d’inverser la tendance en Ukraine. Le mois d’avril s’annonce donc crucial dans la guerre russo-ukrainienne.

Корреспондент

Leave a Reply